Aux Mille Passions
Pour voir l`intégralitée du forum
vous devez vous inscrire
Si vous aimez les Grands Forums
vous serez servi

Au plaisir

Aux Mille Passions

Venez discutez de vos passions et de vos intérets dans la vie.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 la maladie de charcot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
MARIE
Membre Francais


Féminin
Nombre de messages: 83
Age: 54
Localisation: LOT / GARONNE

MessageSujet: la maladie de charcot   Sam 6 Mar - 19:51

Sclérose latérale amyotrophique (SLA)
maladie de charcot





Sclérose latérale amyotrophique (SLA)







[?] Qu'est-ce que c'est ?
La sclérose latérale amyotrophique ou maladie de Charcot correspond à l'atteinte des neurones moteurs situés dans la corne antérieure de la moelle et les noyaux moteurs des derniers nerfs crâniens
C'est une affection dégénérative dont la cause exacte est inconnue Il existe des formes héréditaires à transmission autosomique dominante (5 % des cas)La maladie est plus fréquente dans certains pays du Pacifique (Ile de Guam, Nouvelle-Guinée). L'incidence en France est de 1 nouveau cas survenant chaque année pour 100 000 habitants.
Les signes de la maladie
L'âge moyen de début est de 55 à 60 ans, mais peut être plus jeune
La maladie débute en général par un déficit musculaire au niveau des petits muscles de la mains avec des crampes. L'amyotrophie (fonte musculaire) est typique : la main a notamment un aspect creux dit en main de singe.
L'atteinte motrice gagne ensuite l'autre membre mais de façon asymétrique.Les membres inférieurs sont également touchés mais c'est surtout le syndrome pyramidal qui prédomine à ce niveau.
C'est l'association d'un syndrome pyramidal aux signes d'atteinte neurologique périphérique qui fait la particularité de l'affection : les réflexes ostéotendineux vifs, l'hypertonie, le signe de Babinski contrastent avec le déficit musculaire et l'atrophie.
Des fasciculations sont caractéristiques : ce sont des secousses musculaires arythmiques et asynchrones limitées à une fibre musculaire.
L'atteinte du bulbe rachidien fait la gravité de la maladie et reflète la diffusion du processus pathologique.
La paralysie des muscles de la langue, des lèvres et du pharynx s'installe progressivement avec des troubles de la phonation (voix nasonnée) et de la déglutition. La langue s'atrophie précocement avec de nombreuses fasciculations.
L'atteinte du système nerveux neurovégétatif est fréquente et se traduit par des troubles vasomoteurs au niveau des extrémités avec parfois des impressions de picotements sur la peau (paresthésies).
Il n'y a pas de troubles sensitifs objectifs (à l'exception des crampes et des paresthésies). Les troubles sphinctériens et les escarres sont rares.
L'amaigrissement est net. Les fonctions supérieures restent intactes : le malade garde tout au long de l'évolution une lucidité et une conscience indemnes
Les symptômes les plus gênants sont l'asthénie, les crampes, la constipation, la salivation abondante, les troubles du sommeil, les troubles respiratoires et le syndrome pseudo-bulbaire
Le syndrome pseudo-bulbaire est provoqué par l'atteinte bilatérale des voies pyramidales au dessus du bulbe. Les signes en sont :


Une dysarthrie (difficultés pour articuler) avec voix monotone, traînante, nasonnée et parole saccadée ;


Des troubles de la déglutition et de la mastication


Une abolition du réflexe vélo-palatin (du voile du palais) ;


]Des troubles de la mimique avec un faciès immobile et atone et des accès spasmodiques de rires et de pleurer sans rapport avec l'état affectif




  • Une astasie-abasie se définissant comme l'impossibilité de garder la station debout et de marcher alors qu'il n'y a ni troubles moteurs, ni troubles sensitifs ni troubles de la coordination des mouvements

    L'évolution se fait vers une aggravation progressive, mais qui peut durer de nombreuses années
    Examens et analyses complémentaires
    Le diagnostic de sclérose latérale amyotrophique est facile et peu d'examens complémentaires sont nécessaires. Toutefois, en raison de la gravité de la maladie, il est légitime d'envisager les autres diagnostics éventuels qui pourraient déboucher sur un traitement
    L'électromyogramme confirme l'atteinte musculaire de type neurogène périphérique. Les vitesses de conduction nerveuse motrice et sensitive sont normales
    La tomodensitométrie (scanner) et l'imagerie par résonance magnétique recherchent une compression médullaire
    Les examens biologiques sont normaux. Les enzymes musculaires (CPK) peuvent être élevés. les enzymes hépatiques (gamma-GT, ALAT, AsaT) sont parfois perturbés
    La ponction lombaire montre un liquide céphalorachidien normal.
    Diagnostic différentie
    Un certain nombre d'affections peuvent simuler une sclérose latérale amyotrophique typique :



  • Tumeurs (provoquant une compression médullaire lente) ;


    Brucellose, Sida, maladie de Lyme ;


    Intoxications par métaux lourds (plomb, mercure, manganèse, organo-phosphorés) ;




  • Défauts enzymatiques ;


  • Myélopathie cervicarthrosique.

    Traitement
    Il n'y a pas de traitement curatif.
    Le riluzole permettrait de retarder l'évolution]
    Pour les troubles de la déglutition, il n'y a pas de rééducation spécifique mais certains conseils sont utiles pour améliorer le confort de vie des patients :



  • Manger chaud ou froid mais jamais tiède ;


  • ]Assécher le plus possible la salivation (Anafranil, collyre atropinique par voie sublinguale ou Atrovent spray), quitte à la provoquer en début de repas en faisant mordre un citron ;


  • Tonifier les muscles constricteurs du pharynx en faisant commencer le repas par une glace.

    L'asthénie et l'amyotrophie sont traités par des injections intramusculaires d'anabolisants ou les corticoïdes.
    Les crampes réagissent bien aux dérivés de la quinine.
    L'hypertonie musculaire est combattue par les myorelaxants (Dantrium, Liorésal).
    La constipation est traitée par l'association de Duphalac, de son et de sorbitol.

    |e syndrome pseudo-bulbaire est traité par le Laroxyl

    Les troubles du sommeil sont dus aux douleurs nocturnes et justifient l'administration de benzodiazépines ou d'antalgiques majeurs (Efferalgan codéiné, morphiniques).
    La rééducation reste le traitement le plus adapté.
    La rééducation kinésithérapique et orthophonique ne vise pas à la récupération mais à l'entretien des fonctions restantes.
    Les appareillages sont essentiels pour éviter les surcharges fonctionnelles trop importantes : fauteuil roulant, gastrostomie (sonde gastrique par voie percutanée) dans les troubles de la déglutition et appareillage respiratoire (intubation, trachéotomie, assistance ventilatoire).
    L'hospitalisation est parfois nécessaire pour
    L'assistance respiratoire ;
    La mise en place d'une sonde gastrique.


    Vivre avec la maladie de Charcot





    La SLA est une forme avancée d’atrophie musculaire (également appelée maladie de Charcot), dont l’issue est généralement mortelle quelques années à peine après la survenue de la maladie. En France , près de 8.000 patients espèrent que des traitements efficaces pourront être rapidement mis au point. A ce jour toutefois, les causes de la SLA demeurent inconnues.
    La maladie débute souvent par une faiblesse des bras ou des jambes, progressivement, d’autres symptômes apparaissent. Le diagnostic tombe, souvent après un véritable marathon médical : SLA - sclérose latérale amyotrophique - une dégénérescence du système nerveux qui affecte progressivement les neurones du cerveau et de la moelle épinière responsables de la motricité. Les muscles ne sont plus stimulés et s’atrophient. Au dernier stade, tout le corps est paralysé, y compris les muscles intervenant pour la parole et la déglutition. En revanche, les facultés intellectuelles ne sont pas affectées. Au bout de quelques années, les fonctions respiratoires s’arrêtent et les patients ne peuvent survivre que grâce à la ventilation artificielle.

    Cette mystérieuse pathologie est également connue sous le nom de maladie de Charcot, d’après le neurologue parisien Jean Martin Charcot qui la décrivit pour la première fois en 1897. On recense quelque 6000 cas en Allemagne et 8000 en France. La SLA est une maladie orpheline ; contrairement au diabète ou à l’hypertension artérielle, elle ne suscite que peu d’intérêt au niveau politique comme dans l’opinion publique. Cela dit, des résultats de recherches concernant cette maladie pourraient très certainement être utiles pour des affections similaires, par ex. les maladies d’Alzheimer ou de Parkinson.


    Le Rilutek, le seul médicament autorisé à ce jour pour cette indication, ne permet que de ralentir l’évolution de la maladie. Selon le Dr Thomas Meyer du service ambulatoire de SLA à l’Hôpital de la Charité à Berlin, les causes de cette affection demeurent mystérieuses. On constate dans la pratique qu’un nombre étonnamment élevé de personnes souffrant d’ALS sont très bien intégrées socialement et disposent de capacités intellectuelles supérieures à la moyenne. Les malades sont "généralement des personnes minces et actives physiquement", âgées de 50 à 70 ans. Ces observations empiriques sont complétées par des études statistiques constatant un risque plus élevé de SLA chez les footballeurs professionnels. Toutefois, elles n’ont pas permis d’autres conclusions. Cette maladie est certainement due à un ensemble complexe de prédispositions génétiques, de facteurs liés au mode de vie et d’influences environnementales.
    En 1993, la découverte en recherche fondamentale du gène à l’origine de la forme la plus sévère et la plus rare de SLA a permis de faire considérablement avancer les choses. Le modèle développé sur la souris a permis d’observer de près l’évolution de la maladie. Dans 10 % des cas, la SLA est héréditaire ; parmi ces 10 %, 20 % des malades présentent une mutation génétique. Cela dit, on ne sait pas expliquer précisément la dégénérescence des motoneurones. Un projet de recherche sur plusieurs décennies a été lancé pour en savoir plus.

    La recherche pharmaceutique est essentielle pour obtenir des avancées thérapeutiques. Il est tout à fait possible que l’on réussisse un jour à ralentir l’évolution de la maladie. Par ailleurs, on a constaté que le simple fait de participer à un protocole d’étude pouvait augmenter la durée de vie des patients. Le Centre référent pour la Sclérose latérale amyotrophique à Paris est la principale institution en France et en Europe pour le traitement et la recherche en la matière. Il est à l’origine de plus des deux tiers des études dans le domaine de la SLA. En Allemagne, celles-ci ne peuvent actuellement être financées que par des dons ou via des fondations privées, par exemple la Jörg-Immendorf-Stiftung qui a vu le jour en janvier 2004 en coopération avec le Centre SLA de Berlin. Jörg Immendorf, artiste très célèbre outre-Rhin, est décédé cette année des suites de la maladie SLA. Pendant plusieurs années, il était entièrement tributaire d’une aide extérieure. Depuis fin 2004, il peignait avec « les mains endormies" en faisant réaliser ses toiles via un processus complexe.

    Les personnes qui souffrent actuellement de SLA ne pourront certainement plus bénéficier d’un nouveau médicament. Des systèmes informatiques et à commande vocale permettent aujourd’hui aux malades de rester autonomes le plus longtemps possible. Lorsque les muscles intervenant dans la parole et ceux de l’appareil moteur ne fonctionnent plus, le patient peut malgré tout formuler des phrases en fixant des lettres sur un écran. Plus l’environnement du malade se restreint, plus la solidarité prend de l’importance. L’économiste et philosophe Michael Schmidt, 56 ans, dirige avec son épouse l’association de SLA de Freiburg (RFA), qu’ils considèrent un peu comme une grande famille : "On est très proches les uns des autres et on peut se soutenir mutuellement. On voit les malades et leur famille aux différents stades de la maladie et on constate qu’il est possible de trouver des solutions à chacun de ces stades."

    A la phase finale de la maladie, le patient ne survit que grâce à une trachéotomie, à la respiration assistée et à l’alimentation artificielle. Un refus éventuel de ces techniques est également possible. Michael Schmidt s’oppose à tout acharnement thérapeutique : "Pour moi, dès lors qu’une trachéotomie est nécessaire, la qualité de vie n’est plus au rendez-vous. En tout cas, elle est insuffisante pour vivre des années durant dans cet état." Cet hiver, il va faire du ski avec sa famille, conscient que ce sera la dernière fois : "Les plus beaux moments de ma vie, je les ai passés sur des skis. Pour moi, faire du hors piste en neige profonde, de la randonnée à ski, c’est le summum !" Pour sa femme, il s’est toujours beaucoup trop dépensé. Michael Schmidt se contente de hausser les épaules, ce genre de polémique ne lui sert plus à rien aujourd’hui.
  • Revenir en haut Aller en bas
    sisimalo
    Fondatrice


    Féminin
    Nombre de messages: 102849
    Age: 47
    Localisation: Lévis, Québec
    Humeur: taquine

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Sam 6 Mar - 20:23

    J'espere que tu connais personne qui est affligé de cette terrible maladie ?

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    MARIE
    Membre Francais


    Féminin
    Nombre de messages: 83
    Age: 54
    Localisation: LOT / GARONNE

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Sam 6 Mar - 20:27

    si mon pere c est pour ca que j ai mis cet article car je l ai vecu a traver mon pere c est horrible tu peux me croire donc si tu connais des gens qui ont ces simptome je pourrai les renseigner desoler si cette maladie choque c est juste pour prevenir au cas ou et sa fera 19 mois qui l ai deceder suite a cette terrible maladie donc je sais de quoi je parle .
    Revenir en haut Aller en bas
    sisimalo
    Fondatrice


    Féminin
    Nombre de messages: 102849
    Age: 47
    Localisation: Lévis, Québec
    Humeur: taquine

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Sam 6 Mar - 20:31

    Merci d'avoir ouvert cette rubrique.

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    MARIE
    Membre Francais


    Féminin
    Nombre de messages: 83
    Age: 54
    Localisation: LOT / GARONNE

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Sam 6 Mar - 20:32

    de rien c est avec plaisir
    Revenir en haut Aller en bas
    mélody
    Chroniqueuse Célébritées Algérienne


    Féminin
    Nombre de messages: 20122
    Age: 58
    Localisation: annaba/algerie
    Humeur: cool as ice !

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Dim 7 Mar - 10:06

    terrible comme maladie..

    _________________
    .......

    ****.....*
    Revenir en haut Aller en bas
    MARIE
    Membre Francais


    Féminin
    Nombre de messages: 83
    Age: 54
    Localisation: LOT / GARONNE

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Dim 7 Mar - 10:10

    oui c est se que mon pere avais il nous as quittez le 15 octobre 2008 et 5 jour apres on empute le jambes droite de mon mari
    Revenir en haut Aller en bas
    sisimalo
    Fondatrice


    Féminin
    Nombre de messages: 102849
    Age: 47
    Localisation: Lévis, Québec
    Humeur: taquine

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Dim 7 Mar - 11:42

    ca t,as fait beaucoup d'épreuves en même temps.

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    MARIE
    Membre Francais


    Féminin
    Nombre de messages: 83
    Age: 54
    Localisation: LOT / GARONNE

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Dim 7 Mar - 11:43

    oui je n arrive toujour pas a digerrer
    Revenir en haut Aller en bas
    sisimalo
    Fondatrice


    Féminin
    Nombre de messages: 102849
    Age: 47
    Localisation: Lévis, Québec
    Humeur: taquine

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Dim 7 Mar - 11:48

    C'est pas facile a accepter effectivement.
    ca doit vous prendre beaucoup de courage.

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    MARIE
    Membre Francais


    Féminin
    Nombre de messages: 83
    Age: 54
    Localisation: LOT / GARONNE

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Dim 7 Mar - 11:49

    oui se qui nous sauve c est la raison de se battre ensemble mon mari me donne une sacree lecon de courage
    Revenir en haut Aller en bas
    mélody
    Chroniqueuse Célébritées Algérienne


    Féminin
    Nombre de messages: 20122
    Age: 58
    Localisation: annaba/algerie
    Humeur: cool as ice !

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Dim 7 Mar - 15:39

    MARIE a écrit:
    oui je n arrive toujour pas a digerrer

    désolée marie..la maladie de charcot est terrible je viens d'en parler il ya quelques heures avec mon fils..désolée pour ton papa qu'il repose en paix, le mien il a suffit d'une chute, une fracture au col du fémur
    un alitement de quelques jours et voila parti lui aussi..moi malgré les années je ne l'oublie toujours pas la douleur est là..les larmes aussi..

    _________________
    .......

    ****.....*
    Revenir en haut Aller en bas
    MARIE
    Membre Francais


    Féminin
    Nombre de messages: 83
    Age: 54
    Localisation: LOT / GARONNE

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Dim 7 Mar - 15:42

    oui melody cette maladie est plus dangereuse qu un cancer en 8 moi il nous a quitter le cancer on peux vivre quelques annee mais cette maladie est horible
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité



    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Lun 17 Mar - 9:16

    Bonjour,
    Ma maman souffre de la maladie de Charcot, elle arrive encore un peu à se déplacer. Je recherche un logiciel ou appareil pouvant retranscrire du texte en vocal car actuellement nous n'arrivons plus à la comprendre et mon papa et moi voudrions qu'elle puisse encore discuter, elle est déjà déprimée alors si nous ne pouvons plus dialoguer.....
    Est-ce que vous auriez des conseils à me donner, j'ai cherché sur internet mais je n'ai rien trouvé pour le moment.
    Merci de votre aide
    Revenir en haut Aller en bas
    sisimalo
    Fondatrice


    Féminin
    Nombre de messages: 102849
    Age: 47
    Localisation: Lévis, Québec
    Humeur: taquine

    MessageSujet: Re: la maladie de charcot   Lun 17 Mar - 10:54

    Nathaly a écrit:
    Bonjour,
    Ma maman souffre de la maladie de Charcot, elle arrive encore un peu à se déplacer. Je recherche un logiciel ou appareil pouvant retranscrire du texte en vocal car actuellement nous n'arrivons plus à la comprendre et mon papa et moi voudrions qu'elle puisse encore discuter, elle est déjà déprimée alors si nous ne pouvons plus dialoguer.....
    Est-ce que vous auriez des conseils à me donner, j'ai cherché sur internet mais je n'ai rien trouvé pour le moment.
    Merci de votre aide
    je ne connais pas cette maladie.
    je vais tenter quelques recherches pour toi

    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
     

    la maladie de charcot

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

     Sujets similaires

    -
    » maladie de parkinson
    » la maladie de charcot
    » Service Neurologie / Neuropsychiatrie
    » Maladie inconnue [Stargate SG-1]
    » L'apparence physique du a une maladie hormonale avec deux effets opposes chez la femme et chez l'homme

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Aux Mille Passions :: Bienvenue sur mon forum :: Quoi de neuf Doc ? :: Santé et bien être-